Entre deux coups de rouleaux on a ouvert les cartons.

Voici Uruk avec son merveilleux sourire.

Chacun son caisson, ça va plus vite.

Voilà ils sont tous montés : je les ai placés selon le plan prévu dans ma tête depuis des mois.

On peut imaginer le travail qui reste à faire avant que l'on puisse vraiment appeller ça une cuisine.

Sylvain qui est venu pour aider dans la peinture est aussi crevé que nous.

Après avoir peint le mur d'un magnifique vert tilleul sentant la pistache, nous nous sommes attelés aux réglages.

Les bières sont très importantes pour la motivation des troupes.

On passe à la découpe de l'emplacement de l'évier : gros moment d'angoisse.

On a mis du scotch pour limiter les éclats du placage bois.

Nous avons fixé l'évier : un vrai plaisir, surtout pour les doigts.

Cela commence vraiment à ressembler à une cuisine : il faut maintenant monter le robinet, l'alimentation, les syphons et l'évacuation.