Voilà, après quelques coups de burin, nous découvrons l'intérieur du coffrage qui se révèle être une sorte de conduit de cheminée "doublé" : il y a des briques réfractaires par endroit mais aussi un conduit en briques dans lequel se jettait l'extraction de l'anciene hotte.

Comme je libérais les saignées des fils électriques, je n'ai pas résisté à ouvrir un petit trou dans la cloison : admirez la vue.

Nous avons rempli une remorque de gravat, car tout le bas en était rempli : des morceaux de tuiles, de briques du platre, etc ... sans parler de la suie, beurk !

Les saignées ont été faites dans tous les sens et des les ouvrir cela a fragilisé la cloison.

Mon chef est passé pour récupérer l'ancien évier, mais il était tellement pris dans le béton que nous n'avons pas pu l'enlever sans le casser.

Le bas de la cloison est complètement cassé, car j'ai enlevé une prise qui donnait sur la cuisine et le salon.

Au final, on gagne un peu d'espace et cela fait moins biscornu : il faudra prendre en compte l'emplacement du conduit, qui pourra servir pour la future hotte.