Alors que certains fêtent noël en famille, moi je m'occupe l'esprit en bricolant dans l'escalier, par des températures avoisinant les 0°.

Je n'ai hélas pas de photo de l'état des murs avant, mais je vous promets que c'est cent fois mieux qu'avant.

On avait déjà partiellement bouché le trou de la cloison avec des plaques de plâtre doublées de polystyrène, côté garage.

J'ai taillé une planche de l'ancien parquet que j'avais arraché pour fabriquer la contre-marche.

Ensuite j'ai collé et visée la planche.

J'ai ensuite mastiqué les joints entre la marche et la contre-marche : elle arrive "parfaitement" à la hauteur du carrelage.

J'ai continué en rabotant, limant, etc ... les montants en vue d'y fixer du placo et de boucher proprement ce trou.

Avec un bout de médium j'ai recréé le côté qu'il manquait autour des marches.

Ensuite j'ai placé des petits bouts de planches et de tasseaux qui serviront de supports pour viser les plaques de plâtre.

Il en faut des outils, et encore là j'avais rangé : remarquez les gants bien rangés au lieu d'être sur mes doigts.

Encore un travail long et épuisant de sculpture, mais cela devrait tenir et être bien rigide.

Le plus dur était de déterminer les emplacements et les épaisseurs nécessaires.

Le dimanche venu, avec l'aide de Sylvain, j'ai posé les plaques à viser.

J'aurai pu le faire seul, mais à deux c'est tout de même plus simple, car l'escalier et la coupe à 45° rend la manipulation plus complexe.

Il ne reste plus qu'à fixer et coller les autres morceaux autour de la porte donnant sur le garage, et je pourrai peindre avant d'enduire.