La pose a demandé beaucoup de réglages et d'essais pour faire en sorte qu'une lame entière soit contre le carrelage de la cuisine, sachant qu'il fallait partir du mur.

Un exemple des coupes de dingues que l'on a dû réaliser.

La longueur maximum est de 9,60m et bien qu'aucun mur ne soit parallèle avec un autre, il a fallu faire en sorte que les lames soient bien alignées.

Après avoir emboité toute une longueur de lame, il faut ensuite la cliper avec celles déjà posées : dur dur, surtout avec un clipage à 45°.

Maud en train de tracer les prochaines coupes : à deux ça va quand même plus vite.

Voilà après une journée, nous n'avons fait "que" ça (17m2), mais le plus dur est passé et il ne reste qu'un tiers à faire.

Le rendu carrelage/parquet est magnifique et permet de créer une séparation visuelle entre la cuisine et le passage menant au deuxième étage.

Deux jours après, le temps de se remettre des courbatures, j'ai fini la pose en deux heures.

Cela fait vraiment une belle pièce, il ne manque plus que les plinthes.